LE CINÉMA IRANIEN APRÈS LA RÉVOLUTION

DÉBAT-PROJECTION AVEC AGNÈS DEVICTOR ET NADER TAKMIL HOMAYOUN

VENDREDI 25 JANVIER – 20H – LE BAL, PARIS

QUELLES HISTOIRES DE LA RÉVOLUTION ET DE LA GUERRE LE CINÉMA IRANIEN ÉCRIT-IL ?

Comment ces événements façonnent-ils le cinéma ? Comment le cinéma, en retour, produit-il une mémoire vivante et vibrante, qui imprègne l’ordre imaginaire, affectif et symbolique de la société postrévolutionnaire ? Au cours de cette soirée, les invités reviendront sur une tradition cinématographique extraordinairement riche et complexe.

Avec

Agnès Devictor est maître de conférences en histoire du cinéma à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheuse associée à l’Unité Mixte de Recherche Monde iranien et indien. Ses recherches portent sur le cinéma iranien après 1979 et l’analyse des images de guerre dans la région. Son dernier ouvrage L’Iran mis en scènes a été publié aux éditions Espaces et signes (2017).

Nader Takmil Homayoun cinéaste et scénariste, il a réalisé notamment Iran, une révolution cinématographique (2006), Téhéran (2009) Prix de la Semaine de la Critique à la Mostra de Venise, Les pieds dans le tapis (2015). Il prépare actuellement une fiction, Noces d’Or coproduite avec ARTE.

Modération : Chowra Makaremi est anthropologue et chercheuse au CNRS, associé à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux – IRIS. Ses travaux portent sur l’anthropologie de l’Etat, les formes juridiques et ordinaires de la violence et l’expérience qu’en font les sujets, notamment en situation d’exil.

PODCAST DU DEBAT



Cite this blog post
Off-Site (2020, October 9). LE CINÉMA IRANIEN APRÈS LA RÉVOLUTION. Off-Site. Retrieved June 18, 2024, from https://doi.org/10.58079/sid7

You may also like...

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search