VIOLENCE D’ETAT ET POLITIQUES DU DENI EN IRAN : LES TRACES DU POUVOIR

“En se penchant sur la destruction des traces et des preuves des crimes d’Etat commis dans les années 1980 en Iran, ce texte explore les relations entre violence et justice à la lumière du déni comme une micro-politique du pouvoir. Il s’agit de comprendre le passé de la violence d’État et son actualité. Exclure certains citoyens – les faire fuir ou disparaître – ne revient pas seulement à forger une communauté nationale purifiée de toute expression dissidente, mais à reconfigurer, de manière sans cesse renouvelée, les règles de la participation politique et les frontières de la dissidence et de l’adhésion.”

Lire le texte de Chowra Makaremi



Cite this blog post
Off-Site (2021, May 5). VIOLENCE D’ETAT ET POLITIQUES DU DENI EN IRAN : LES TRACES DU POUVOIR. Off-Site. Retrieved May 24, 2024, from https://doi.org/10.58079/sidg

You may also like...

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search